L'équipe d'ACP-France

ACP-France est un organisme de formation fondé en 1999 sous statut associatif.

  • Validé par DATADOCK et certifié QUALIOPI.
  • Accrédité par l’Association Européenne de Psychothérapie (EAP).
  • Agréé par de nombreuses fédérations professionnelles nationales et internationales.
Lire : Origine et histoire d’ACP-France
Lire : Nos engagements concernant la qualité
Lire : Caractéristiques et spécificités d’ACP-France
ACP-France Bureau

L’équipe est nombreuse et comprend plusieurs catégories d’intervenants (classés par ordre alphabétique à partir du prénom) :

Facilitateurs en Cycle 1

Anne-Marie Coste

Facilitatrice dans l’ACP. Formatrice, ancienne responsable de formation. Infirmière spécialisée en puériculture. Après avoir exercé sa profession auprès d’enfants de 0 à 3 ans, elle devient cadre de santé et formatrice en soins infirmiers puis en néo-natologie. Sa préoccupation est alors de développer les soins relationnels aux nouveau-nés et de favoriser les liens mère-nourrisson-père. Elle poursuit ses recherches par un D.E.A. en psychologie du développement sur la place du père auprès de l’enfant prématuré. Parallèlement, sa recherche personnelle l’amènera à participer à plusieurs groupes Balint puis à se former à l’ACP. À partir de 1994, elle dirige un institut de formation en soins infirmiers jusqu’à sa retraite et continue d’intervenir en formation continue en France et à l’étranger. En 2005, elle créé le Café de la communication où elle facilite des rencontres mensuelles. Elle est également fondatrice et présidente de l’association “Bien Gérer ses Ressources de Vie” dont le but est d’accompagner les personnes atteintes de maladies graves. Elle développe une activité de psychothérapie en groupe et en individuel et anime plusieurs groupes d’analyse de pratiques professionnelles (GFAPP). Elle est titulaire du Certificat Européen de Psychothérapie (CEP). Membre de la FF2P. Ancienne Secrétaire d’ACP-France jusqu’en 2014. Elle habite dans la région de Perpignan.

Chantal Gimmig

Facilitatrice dans l’ACP depuis 2004. Elle fait partie de la première promotion d’ACP-France, certifiée en 2002. Elle a enseigné le chinois pendant 25 ans et le français dans un Atelier Pédagogique Personnalisé pour adultes où elle crée des outils personnalisés d’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Elle anime régulièrement et facilite des groupes de parole dans un service d’aide à domicile pour personnes âgées et handicapées de la Croix Rouge Française. Par ailleurs, elle est vitrailliste où, dans son atelier de Monteux (Vaucluse), elle crée, peint, fabrique et restaure des vitraux depuis une douzaine d’années pour des particuliers et des églises tout en assurant la transmission de cet art du vitrail. Elle vit en Avignon.

Clément Haudiquet

Facilitateur dans l’ACP, formateur et superviseur. Directeur d’ACP-France. Il exerce la psychothérapie depuis plus de deux décennies, titulaire du Certificat Européen de Psychothérapie (CEP). Après avoir vécu plus de vingt ans au Mexique, il est revenu s’installer en France en 2017. Il est diplômé en droit et sciences politiques et a beaucoup roulé sa bosse avant de se consacrer à la psychothérapie: attaché parlementaire, journaliste, formateur auprès des populations défavorisées, animateur d’ateliers pour demandeurs d’emploi, etc. En parallèle, il s’est formé à l’Approche centrée sur la personne au Person centred Approach International Institute (PCAII) puis a poursuivi par un cursus universitaire à l’Université de Tours, auprès notamment de Chuck Devonshire et Fred Zimring, proches collaborateurs de Carl Rogers. Sur le continent nord-américain, il a poursuivi sa recherche personnelle en se formant à la Gestalt-Thérapie, à la thérapie psychocorporelle et la psychologie transpersonnelle avec Stanislav Grof. Il a enseigné durant plusieurs années la psychologie humaniste au Mexique. Au début des années 2000, il a fondé l’Institut Mareotis, centre de formation à la psychothérapie humaniste au Mexique. Il a enseigné l’Approche Centrée sur la Personne, la psychologie humaniste et la Gestalt-Thérapie dans de nombreux instituts au Mexique et en France. Chargé de cours à Paris VIII (Vincennes-St Denis) du cours de Psychologie humaniste en master 2. Auteur de nombreux articles en espagnol et en français. Ancien président d’ACP-France de 2013 à 2017. Il habite et consulte à Nîmes.

Dominique Mimberg 

Facilitateur et formateur à ACP-France depuis plus d’une quinzaine d’années. Président d’ACP-France depuis juillet 2017. Ancien religieux. Il s’est d’abord formé à la philosophie puis à la théologie. Son engagement auprès des populations marginales l’a tout naturellement conduit à se former à l’Approche Centrée sur la Personne. Il a notamment travaillé dans l’accompagnement de personnes atteintes du Sida et a travaillé dans des structures d’accueil de personnes vivant ou « travaillant » dans la rue. Actuellement, son intérêt se porte sur la médiation et il est intervenant en milieu carcéral. Il a été trésorier d’ACP-France durant de nombreuses années. Très attaché à la notion de “rencontre”, il anime des modules de cycle 2 sur la relation de je-tu de Buber (voir ci-dessous). Il vit au pied des Pyrénées.

Jean-Marc Emery

Facilitateur. Psychopraticien dans l’Approche Centrée sur la Personne, formé et certifié par ACP-France, il pratique en cabinet libéral et au sein d’une maison de santé pluri-professionelle à Saint-Jean du Gard (Gard). Il a commencé à étudier la psychologie en 2009 à l’université Paris 8 (licence de psychologie), mais son intérêt pour les relations humaines est né d’une longue carrière de journaliste qui l’a notamment amené à diriger des rédactions et à s’ouvrir à d’autres façons d’envisager les rapports hiérarchiques. Il habite et reçoit à Castries (34), près de Montpellier, et collabore à la gestion et l’administration d’ACP-France depuis mai 2021.

Jocelyne Ernecq

Facilitatrice, enseignante et formatrice. Psychopraticienne. Née aux Philippines, elle fait ses études aux Etats-Unis où elle a obtenu un doctorat (Ph.D.) en psychologie industrielle et des organisations. Mariée à un Français, mère de 2 filles et grand-mère de 5 petits garçons, elle a travaillé à Lille durant 30 ans comme professeur dans différentes institutions, notamment à l’Université de Lille III, l’EDHEC, 3 Suisses France, ESPEME, HEI, le CNAM dans les domaines du management, le développement des organisations, la gestion des aspects humains et RH du changement. Elle s’est ensuite formée à l’Approche centrée sur la personne au PCAI-France pour exercer comme psychopraticienne. Depuis sa retraite, elle est bénévole dans les domaines de la promotion de l’Approche centrée sur la personne, le développement durable et l’intégration socio-professionnelle des personnes souffrant de discrimination à cause de leurs origines étrangères. Elle a longtemps vécu à Lille et habite maintenant à Paris.

Laurent Picca

Facilitateur et formateur. Psychopraticien dans l’ACP, titulaire du Certificat Européen de Psychothérapie. Il est prêtre catholique. Formé à l’Approche Centrée sur la Personne à l’IFRDP et à ACP-France. Il exerce comme thérapeute et anime, au sein de son diocèse, des formations à l’écoute et la relation d’aide, la gestion de conflit, le processus du deuil et à l’accompagnement des personnes endeuillées et autres sujets en lien avec les relations humaines, la spiritualité et la psychologie, toujours dans l’esprit de l’approche rogerienne. Il vit et exerce à Metz.

Lloyd Berg

Facilitateur, Lloyd Berg est professeur agrégé en psychologie et chef de division de psychologie à la Dell Medical School de l’Université du Texas à Austin (États-Unis). Il est docteur en psychologie clinique (PhD) et a passé sa carrière à pratiquer et à enseigner des applications fondées sur des données probantes de l’Approche centrée sur la personne dans le cadre médical. Il a étudié auprès de Chuck Devonshire, cofondateur du Person-Centered Approach Institute International (PCAII) avec Carl Rogers, et a précédemment facilité des séminaires en France et en Angleterre. Membre de l’American Psychological Association (APA), ancien Président de l’American Academy of Clinical Health Psychology. Il est auteur de nombreux articles et a reçu plusieurs prix pour ses contributions en psychologie clinique de la santé de la part de la Society for Health Psychology de l’APA.

Sandrine Cabouat

Facilitatrice. Elle intervient aussi comme formatrice dans le deuxième cycle. Psychopraticienne. Après des études de danse et d’architecture, elle est devenue graphiste dans la presse écrite, notamment à Libération dans les années 90. Puis, elle s’est formée dans l’Approche Centrée sur la Personne, certifiée en 2016 par ACP-Formations. Elle a complété son apprentissage avec Régina Stamatiadis (ancienne co-facilitatrice aux côtés de Carl Rogers, elle-même formée à des pratiques corporelles, expressives et musicales) dans le but d’intégrer une dimension corporelle à l’écoute centrée sur la personne. Elle a également travaillé la Dynamique émotionnelle de groupe avec Etienne Jalenques et s’est sensibilisée à la Psycho-énergie relationnelle avec Patrick Fassiaux. Aujourd’hui, elle centre sa recherche sur des médiums d’expression tel que le clown-thérapeute, le travail en piscine et le théâtre spontané. Elle facilite des groupes de rencontre au sein d’un collectif de thérapeutes rogeriens. Membre du Conseil d’administration de l’Association Française de Psychothérapie dans l’Approche Centrée sur la personne (AFP-ACP). Elle habite près de Pézenas dans l’Hérault et consulte non loin, au sein de la Maison de Santé Pluridisciplinaire de Tourbes.

Sébastien Delpeuch

Facilitateur. Il intervient aussi comme formateur dans le cycle 2. Psychopraticien. Psychologue, titulaire d’un master 1 en psychologie clinique et psychopathologie et d’un Master 2 en psychologie du projet et de l’orientation. De 2005 à 2016 il a travaillé dans l’Education Nationale en tant que Conseiller d’Orientation-Psychologue (CO-Psy). Parallèlement à cette activité professionnelle de CO-Psy, il s’est formé à l’Approche Centrée sur la Personne à partir de 2011. Depuis 2016, il a ouvert une consultation en libéral en tant que psychothérapeute. Il facilite un groupe de rencontre dans la tradition humaniste rogerienne qui se réunit mensuellement à Toulouse. En 2017, il s’est formé à l’EMDR, une technique de soin qui a fait preuve de son efficacité notamment pour soulager les personnes en psychotraumatologie (agression, accident, cambriolage…). Il s’est aussi formé à l’animation d’ateliers Méditation-Philosophie pour les enfants par le biais de la fondation SEVE (Savoir Être et Vivre Ensemble) créée par le philosophe Frédéric Lenoir. Il a travaillé quelques années en région parisienne et actuellement, il vit et travaille à Toulouse.

Valérie Diez

Facilitatrice dans l’ACP. Formatrice et psychopraticienne ACP. Son intérêt pour les sciences humaines s’est d’abord manifesté à travers des études en Histoire et en Archéologie (Maîtrise et DESS). Elle a exercé l’archéologie pendant une vingtaine d’années en Angleterre et en France, d’abord comme archéologue puis comme manager et cadre dirigeante. Son expérience professionnelle et personnelle l’a amené à être confrontée à la souffrance et au mal-être des personnes; c’est alors que l’accompagnement a pris une place de plus en plus importante dans sa vie. Elle s’est formée dans l’Approche centrée sur la personne à ACP-France à partir de 2015. Elle exerce actuellement en cabinet libéral. Elle s’est également formée à l’animation d’ateliers de philosophie pour les enfants et les adolescents auprès de la fondation SEVE (Savoir Être et Vivre Ensemble), qu’elle pratique en établissements scolaires et dans le cadre associatif depuis 2018. Elle habite dans l’Hérault et consulte à Saint-Christol.

Nous considérons le modèle médical comme un modèle totalement inapproprié pour traiter des troubles d’ordre psychologique. Le modèle qui a le plus de sens pour nous est un modèle de croissance (growth) ou de développement. Nous ne considérons pas les personnes comme malades ou ayant besoin d’un diagnostic, d’une ordonnance et d’une guérison.

Carl Rogers (interview BBC, 1976)

Formateurs en cycle 2

Nada Daou 

Psychologue et psychothérapeute certifiée dans l’Approche Centrée sur la Personne, titulaire du Certificat Européen de Psychothérapie. Superviseure certifiée, elle anime des groupes de supervision ainsi que des supervisions individuelles. Elle a enseigné plusieurs années l’Approche centrée sur la personne dans deux universités parisiennes. Cela fait près de vingt ans qu’elle est formatrice dans l’ACP. Elle a été responsable pédagogique de l’IFRDP durant 17 ans. Transmettre les valeurs et la philosophie de l’ACP reste une passion pour elle et un engagement. Membre de l’Association française de l’ACP (AFP-ACP) et de la FF2P où elle a fait partie de plusieurs commissions dont la Commission d’admission et de déontologie. Elle vit et exerce en cabinet libéral à Paris.

Guizlaine Chraibi

Psychothérapeute. Après une Maîtrise en Communication Interpersonnelle de l’Université d’Ottawa au Canada, elle travaille pendant une dizaine d’années dans ce domaine. Elle a préparé sa reconversion professionnelle en se formant à l’art-thérapie à l’Université du Québec puis en suivant une formation à la Psychothérapie centrée sur la personne à Paris. En 2013, elle a fondé à Casablanca l’Institut Marocain de Psychothérapie Relationnelle (IMPR). Elle est fortement impliquée dans la vie sociale marocaine, notamment comme bénévole dans plusieurs hôpitaux et en animant des groupes de parole pour les femmes. Depuis cinq ans, son groupe de bénévoles a offert plus de 2000 séances de psychothérapie gratuite à des personnes démunies. Son institut organise également chaque semaine des conférences gratuites autour du développement personnel. Non seulement elle trouve le temps de peindre et d’exposer ses oeuvres, mais elle écrit aussi des articles et des billets d’humeur dans le Magazine Nafs. Elle est l’auteur de trois romans et co-auteure de “Six cas de réhabilitation psychosociale” (Ed. Onze). Elle vit à Casablanca.

Clément Haudiquet

Il intervient comme formateur dans les ateliers de pratique du deuxième cycle. Voir son parcours ci-dessus.

Sandrine Cabouat

Elle intervient comme formatrice dans les ateliers de pratique du deuxième cycle. Voir son parcours ci-dessus.

Sébastien Delpeuch

Il intervient comme formateur dans les ateliers de pratique du deuxième cycle. Voir son parcours ci-dessus.

Superviseurs

Christine Loyon

Superviseure. Formatrice en ACP depuis de nombreuses années. Psychopraticienne centrée sur la personne. Formée à l’ACP en 1987. Elle s’est ensuite intéressée au shiatsu, puis a fait un cursus en art et en médiation thérapeutique ainsi qu’une sensibilisation à la thérapie par le jeu. Elle a suivi deux formations à la supervision et supervise régulièrement des thérapeutes depuis 1993. En 2000, elle a co-créé avec deux collègues l’association ACP Formations qui a formé de nombreux jeunes praticiens et propose des post-formations. Ce qu’elle dit de la supervision : “J’apprécie particulièrement le travail de supervision dans l’ACP qui permet une rencontre à deux niveaux : celle du thérapeute et de la personne. On est parfois (souvent) à la limite de la thérapie mais sans perdre de vue qu’il s’agit là d’apprendre à accompagner au mieux et affiner son travail avec les clients, ce qui rend ce travail très fin et sensible. Délicat et touchant aussi en ce que le thérapeute ose alors se montrer dans ses parts plus vulnérables.” Elle vit et consulte à Paris.

Mark Russel

Superviseur. Psychopraticien centré sur la personne depuis 1997, d’abord à Londres puis en région parisienne. Originaire de Grande-Bretagne, il s’est formé à l’Approche rogérienne à l’institut Metanoia Institute (Londres) où il a obtenu le diplôme de Person-centred Counselling puis il s’est formé à la supervision à Temenos Institute (Sheffield). Durant plusieurs années, il a formé des écoutants bénévoles à SOS Help. Il a aussi animé des groupes de parole pour des jeunes et a accompagné thérapeutiquement des migrants durant une dizaine d’années. Il travaille en français ou en anglais dans deux cabinets, à Paris et à Moret sur Loing (individuel et thérapie de couple). Ses intérêts se sont portés sur la diversité ethnique, linguistique et culturelle, le déracinement, le stress, la sexualité et le sida. Il anime des groupes de supervision et des groupes sur l’écoute et la gestion de la colère. Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Française de Psychothérapie dans l’Approche Centrée sur la Personne (AFP-ACP) dont il a été trésorier jusqu’en 2018.

Myriam Bertrand

Superviseure. Psychopraticienne dans l’Approche centrée sur la Personne depuis 2014. Superviseure certifiée. En fait, elle a toujours été passionnée par l’humain et dés sa formation initiale, elle a étudié les sciences sociales en obtenant un Master1 en Sociologie. Durant de nombreuses années, elle a exercé dans le champ de la formation et de l’insertion sociale et professionnelle. Ce qui l’anime, c’est d’abord le respect de la personne et la confiance qu’elle porte dans l’individu. C’est devenu une philosophie de vie. Titulaire du Certificat Européen de Psychothérapie et membre de la FF2P et de l’AFP-ACP. Elle est  également formée à la Thérapie par le jeu pour les enfants. Elle vit et exerce dans le sud de l’Ardèche.

Clément Haudiquet

Superviseur. Voir son parcours ci-dessus.

Nada Daou 

Superviseure. Voir son parcours ci-dessus.

Intervenants en didactique

AUDREY QUINTANE : Atelier de méthodologie et accompagnement des mémoires de troisième cycle

Ph.D en Sciences Humaines Appliquées avec un doctorat en sociologie. A travers sa thèse de doctorat soutenue à l’Université de Montréal (Québec, Canada), elle s’est intéressée à la muséologie et la patrimonialisation de l’histoire ouvrière. Puis, elle se professionnalise dans l’accompagnement des métiers des secteurs sanitaires et sociaux. Actuellement intervenante indépendante. Depuis plusieurs années elle est sollicitée pour guider des étudiants voulant rédiger des travaux dans diverses disciplines en sciences humaines. A partir de 2016 elle anime pour ACP-France l’atelier de méthodologie du 3ème cycle de la formation, et elle intervient auprès des participants au cours de la rédaction de leur mémoire. Elle vit à Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales).

ALAIN MASSON : Psychose, corps et relation

Formateur depuis de nombreuses années. Psychothérapeute certifié, membre titulaire du SNPPsy. Superviseur. Il s’est formé à la Thérapie centrée sur la personne, aux thérapies systémiques et familiales (courant de Palo alto) et durant 7 ans aux thérapies psycho-corporelles. Auparavant, il a été éducateur spécialisé et infirmier du secteur psychiatrique jusqu’en 1986. C’est à cette époque qu’il a créé et animé un atelier d’art-thérapie et poursuivi un travail de recherche sur la psychopathologie de l’expression avec le Pr Sharbach. Il a ensuite animé pendant 5 ans un atelier thérapeutique à médiations corporelles en milieu psychiatrique. Parallèlement, il pratique et devient entraîneur de sportifs au sein d’un club de compétiteurs de haut niveau en ski de fond et biathlon, tout en faisant un travail de recherche sur l’entraînement de haut niveau. Ce parcours trouve sa cohérence lorsqu’il découvre  “la théorie relationnelle” du Pr Sami Ali (Paris VII) à laquelle il se forme de 2000 à 2005 (Centre International de Psychosomatique). Actuellement, il intervient souvent en formation dans des centres hospitaliers dans les domaines du soin relationnel et des médiations thérapeutiques : relation d’aide, relaxation, toucher thérapeutique, vécu corporel-langage du corps, activités physiques et sportives considérées comme médiateur thérapeutique, et tout particulièrement la médiation “Eau”. Il anime également des actions de formation-supervision auprès d’équipes de pédopsychiatrie et de psychiatrie sur les médiations thérapeutiques. Membre de la commission nationale de déontologie du SNPPsy. Il vit et consulte à Montpellier.

BRIGITTE ORIOL : La maltraitance des enfants au quotidien, autour du travail d’Alice Miller

Formatrice et conférencière. Psychothérapeute. Au travers du maternage que j’offrais à mes deux filles, j’avais besoin de comprendre pourquoi il était si difficile de proposer une éducation respectueuse de leurs besoins. J’ai tout d’abord fait la connaissance de Jacques Salomé auprès duquel j’ai fait une formation en relations humaines pendant quatre ans à l’institut ESPERE. Puis, j’ai rencontré Isabelle Filliozat avec qui j’ai découvert le monde des émotions durant quatre autres années. J’ai eu l’immense chance également de découvrir Alice Miller et son travail. Cette rencontre en 1999, a été des plus salvatrices pour moi. Tous les maillons qui me manquaient pour retrouver mon véritable soi, je les ai trouvés dans mon travail auprès d’elle. Elle a été à la fois mon mentor et mon superviseur pour poursuivre une relation de complicité et de grande amitié jusqu’à ce qu’elle décède le en avril 2010. En devenant son assistante, j’ai appris à ses côtés ce que je n’aurais jamais espéré nulle part ailleurs. Je poursuis l’enseignement d’Alice Miller au travers de mon travail de psychothérapeute et de conférencière pour que continue à briller l’espoir que son message soit entendu dans notre société : la maltraitance des enfants a des conséquences dramatiques sur le bon développement de leur croissance et de l’adulte en devenir. Elle vit et consulte à Bagnols-sur-Cèze (Gard).

EMMANUELLE ZECH: Perte et processus de deuil

Professeure depuis 2004 à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education de l’Université de Louvain (Belgique) et formatrice en ACP. Après un doctorat en psychologie sur l’efficacité de l’expression des émotions sous la direction de Bernard Rimé (2000), elle a effectué un post-doc en partie aux Etats-Unis en psychophysiologie des émotions (laboratoire de Peter Lang et Margaret Bradley, 2001-2002) et elle s’est spécialisée dans l’étude de l’impact des événements émotionnels et traumatiques, en particulier ceux relatifs aux deuils. Elle a ensuite suivi une formation complémentaire en psychothérapie centrée sur la personne (2004-2007) qu’elle pratique sous forme de consultations et de supervisions cliniques au sein du Centre de guidance à Louvain-la-Neuve (depuis 2004). Cette approche thérapeutique alimente ses recherches et son enseignement ainsi que ses réflexions théorético-empirico-cliniques. Elle a présidé le Centre de Recherches en Santé et Développement Psychologique à l’université. Vice-doyenne de la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education. Auteure de nombreuses publications.

FLORENCE BELASCO : Troubles anxieux

Psychologue clinicienne, psychothérapeute, superviseure certifiée au niveau européen (EAGT – European Association for Gestalt Therapy), formatrice en Gestalt-thérapie, chargée de cours à la Haute École Léonard de Vinci (Bruxelles), chargée de TD à l’université Paris 8, formatrice au Centre Pierre Janet – Université de Lorraine. Membre du Comité Recherche de l’EAGT, membre de la SPR (Society for Psychotherapy Research) et de la SEPI (Society for the Exploration of Psychotherapy Integration). Co-fondatrice de l’IDeT, institut de développement du thérapeute. Reçoit en cabinet libéral à Paris.

GENEVIEVE ODIER : Théorie de l’Approche centrée sur la personne

Formatrice en ACP. Psychothérapeute certifiée, superviseure et formatrice en Approche centrée sur la personne. Elle est diplômée universitaire en psychologie et psychopathologie. Elle a effectué différents stages en institutions psychiatriques, notamment à l’hôpital St Anne à Paris, dans le service diagnostique et psychiatrie/psychothérapie cognitivo-comportementaliste, et à l’Institut Marcel Rivière (Yvelines) dans le service spécifique aux troubles du comportement alimentaire.

Elle est l’auteure de « Carl Rogers, être vraiment soi-même » (éditions Eyrolles, 2012) et de divers articles et conférences sur le même thème. Elle est membre du comité éditorial de la revue Approche centrée sur la personne – pratique et recherche. Elle habite à Paris.

GÉRARD MERCIER : La compréhension intégrative dans l’ACP

Psychologue, docteur en Psychologie, psychothérapeute ACP, il s’est formé à l’Approche centrée sur la personne à la fin des années 90. Il aime à œuvrer à la qualité du climat relationnel qui favorise la rencontre, l’ouverture à soi-même et à l’autre qui facilite la croissance et l’expression des potentialités de la personne selon ses capacités et ses propres orientations. Il reçoit en cabinet libéral depuis 20 ans en thérapie individuelle, couple ou thérapie familiale. Il est également superviseur, formateur et chercheur indépendant avec une dizaine d’articles parus dans diverses revues (Revue germanophone Person, le Journal de l’AFPC, ACP-PR…). Membre de la FF2P et de l’Association Française de Psychothérapie dans l’Approche Centrée sur la Personne (AFP-ACP). Il vit et consulte à Besançon.

LAURENCE JAMIN : L’approche systémique à travers l’Ecole de Palo Alto

Formatrice en thérapie systémique. Psychopraticienne, spécialiste de l’approche systémique. Elle a été formée à la psychothérapie systémique au Mental Research Institute de Palo Alto (Californie) et à l’Institut Gregory Bateson (Liège-Paris) où elle a été thérapeute associée. Elle pratique les thérapies brèves systémiques depuis 2006. Elle est aussi consultante et formatrice depuis 1995 en France et en Afrique du Sud. Elle accompagne des équipes de travail dans le cadre d’interventions variées: résolution de conflits, accompagnement au changement, analyse des pratiques, supervision, coaching, formation. Par ailleurs, elle propose des formations aux outils de l’approche systémique dans différents cadres (Centre Hospitalier de Thuir, Conseil départemental…). Elle vit et consulte à Perpignan.

MERCEDES ARAIZ : Psychopathologie humaniste

Psychologue clinicienne, psychothérapeute et superviseure accréditée. Formatrice en psychopathologie et en Gestalt-thérapie. Elle intervient depuis des années à l’Ecole Parisienne de Gestalt (EPG) pour des formations en expérientiel ou des thèmes de psychopathologie. Elle est membre du jury pour les soutenances des mémoires de 3ème cycle.  Elle est par ailleurs formée à l’hypnose. Titulaire du CEP. Elle anime de nombreux groupes à Paris (thérapie pour thérapeutes) et en Occitanie (thérapie axée sur l’expression corporelle). Elle participe à interviewer des personnalités reconnues dans le monde de la psychothérapie. Elle aime rendre vivantes et simples les théories qui permettent une pratique de psychothérapeute engagée et humaine. Elle vit à Nîmes.

OLIVIA TROUPEL : Théorie de l’attachement

Docteure et Maître de Conférences en Psychologie de l’enfant à l’Université de Toulouse Jean-Jaurès. CoDirectrice Adjointe du GIS BECO UFT Mip (Bébé, petite Enfance en Contexte). Chercheuse avec des thèmes de recherche comme : Parcours de vie et Inégalités, l’impact du Covid sur la parentalité en maternité et Néonatologie,  l’impact de la pratique du peau à peau lors du transfert entre la salle de naissance et l’unité de soins chez le nouveau-né grand prématuré… Autrice de nombreux articles (Lire ici). Elle vit à Toulouse.

SOPHIE LE QUILLEC OBIN : Les troubles de la dissociation 

Conférencière et formatrice à l’AFTD. Psychopraticienne et superviseure en Gestalt-therapie accréditée, psychopraticienne et superviseur accréditée EMDR Europe, praticienne en ICV (Intégration du Cycle de la Vie), formée à la Théorie de la Dissociation Structurelle de la Personnalité (TDSP) et à l’approche progressive à travers de nombreux stages pratiques (l’Art de l’EMDR avec R. Solomon, E. Contamin) et théoriques (S. Boon, H. Dellucci, D. Mosquera, P. Pace, J. Smith, O. Van Der Hart). Elle est actuellement secrétaire de l’AFTD (Association Francophone du Trauma et de la Dissociation), formatrice à l’EPG (Ecole Parisienne de Gestalt) et partage son temps entre la psychothérapie, la supervision et la formation. Elle consulte à Paris.

YVES LEFEBVRE : Ethique et déontologie

Formateur, conférencier et psychopraticien relationnel, superviseur certifié. Il s’est beaucoup penché sur la question de l’éthique en psychothérapie. Il est d’ailleurs membre de la Commission nationale de déontologie du SNPPsy depuis de nombreuses années. Auteur de l’ouvrage : L’éthique relationnelle en psychothérapie: comment la relation peut devenir soignante (éd. Enrick B). Il est auteur d’autres essais, notamment La psychothérapie relationnelle, avec Philippe Grauer (éd. Enrick B) ainsi que La foi au miroir de la psychanalyse (éd. Salvator). Il vit et exerce à Paris.

Dans mes relations à autrui, j’ai découvert qu’il ne servait à rien, à long terme, de me conduire comme si j’étais ce que je ne suis pas.” Carl Rogers