Notre spécificité

L’Approche centrée sur la personne de Carl Rogers est en plein essor, et cette thérapie est désormais au coeur du courant de la psychologie humaniste. On ne peut que s’en réjouir.

Ces dernières années, de jeunes instituts sont apparus en France, d’autres ont disparu. Actuellement, on en dénombre 4 ou 5. Chacun a sa spécificité et sa propre couleur, les plans de formation sont différents, les pédagogies diffèrent, et même parfois les valeurs.

Alors n’hésitez pas à naviguer sur les sites des différents instituts et à laisser parler votre intuition.

Voici quelques caractéristiques d’ACP-France qui lui donnent sa spécificité :

Une formation nationale pour tous les francophones

C’est notre première caractéristique: ACP-France a une vocation nationale et s’adresse à tous les francophones (plusieurs participants viennent de Belgique ou de Suisse).

C’est la raison pour laquelle le cursus est organisé sous forme de séminaires résidentiels, tous les deux mois environ.

Les séminaires ont lieu dans toute la France, principalement dans le sud (Sète ou Nîmes), mais aussi à Paris ou dans d’autres villes.

La présence de participants de tous les horizons, de différentes nationalités, est un grand gage de diversité et de richesse culturelle.

Le workshop annuel a une vocation internationale et se déroule en deux langues, français et anglais.

Un certain âge (ou un âge certain !)

ACP-France est l’un des plus anciens instituts de formation à l’Approche centrée sur la personne. Il a été créé en 1999. Depuis cette date, nous avons lancé une formation chaque année. Nous en sommes à 20 générations.

Trois grandes étapes ont marqué notre histoire :

  • Accompagnement de Valérie Henderson, proche collaboratrice de Carl Rogers, lors des premières années.
  • ACP-France est certifié par l’Association Européenne de Psychothérapie (EAP) en 2012 et donc habilité à délivrer le Certificat Européen de Psychothérapie (CEP). Nous avons été réacrédités  en 2017.
  • Changement en profondeur du plan de formation en 2017.

La diversité des membres de l'équipe

Une de nos principales caractéristiques est le grand nombre d’intervenants. Ces derniers viennent de tous les horizons. Lors du premier cycle, les facilitateurs changent régulièrement.

Chaque module didactique du deuxième cycle est animé par un spécialiste dans son domaine.

Notre proposition pédagogique

  • Notre proposition pédagogique repose sur les principes que Carl Rogers a définis dans son livre : Liberté pour apprendre
  • Le premier cycle conserve la méthodologie conçue par Carl Rogers : l’expérience d’une immersion groupale (groupe de rencontre) dans un climat non directif, de sécurité, de confiance. Ce groupe est facilité par des facilitateurs (et non pas des formateurs).
  • Le premier cycle est centré sur l’intégration des attitudes fondamentales: empathie, considération positive inconditionnelle, congruence.
  • Le deuxième cycle se centre plus sur l’acquisition d’un bagage théorique et d’un savoir-faire permettant la conduite d’entretiens.
  • Le troisième cycle fait une large part à la pratique supervisée car celle-ci est un outil fondamental d’apprentissage du savoir-agir.

Ouverture sur l'extérieur

  • Mise en place d’un groupe de travail avec nos collègues gestalt-thérapeutes du GREFOR. Recherche-réflexion sur nos pratiques respectives et collaborations entre nous.
  • Liens étroits avec l’Institut Marocain de Psychothérapie Relationnelle (IMPR) avec des échanges réguliers d’interventions mutuelles.
  • En lien avec l’Instituto Humanista de Psicoterapia Gestalt de Mexico (IHPG) où Xavier Haudiquet, Directeur d’ACP-France, est intervenu durant de nombreuses années.
  • Les jurys de soutenance des mémoires de fin de formation comprennent toujours des collègues d’autres courants thérapeutiques, l’occasion de riches échanges.
  • ACP-France, très engagé dans la protection de la profession, est impliqué dans différentes organisations professionnelles (voir la page d’accueil).

La recherche-réflexion

L’expérience est, à mes yeux, le meilleur des maîtres.  C’est la seule pierre de touche qui vaille… Ni la Bible, ni les prophètes, ni Freud et les savants, ni Dieu ni homme, ne peut avoir le pas sur mon expérience personnelle.”
Carl Rogers

Carl Rogers souhaitait que l’Approche Centrée sur la Personne continue à évoluer et que l’on continue questionner ses hypothèses. ACP-France est très engagé dans la réflexion.
Une de nos passions à ACP-France, c’est la pédagogie. Nous ne cessons de réfléchir à la meilleure manière de transmettre l’Approche centrée sur la personne. C’est une tâche délicate car l’Approche est avant tout une philosophie, des valeurs, et surtout des attitudes à intégrer.

Nous avons actuellement trois projets de recherche-réflexion en cours:

Groupe de Réflexion Pédagogique (GRP)

Ce groupe a été mis en place en 2020. Sa mission est de réfléchir à la pédagogie d’ACP-France en évaluant en continu le plan de formation actuel et la pédagogie. Son originalité consiste dans le fait qu’il inclut des représentants de toutes les générations d’étudiants en cours au sein d’ACO-France.

Etude Spristad

ACP-France fait partie du programme de recherche international SPRISTAD organisé par la Société pour la Recherche en Psychothérapie (SPR). Cette vaste étude de plusieurs années porte sur la pédagogie et la formation des étudiants en psychothérapie dans plus de 80 pays.

Groupe de recherche-réflexion interdisciplinaire

Avec des collègues gestalt-thérapeutes du Grefor, un organisme de Grenoble, nous avons mis en place un groupe de réflexion-recherche sur la clinique afin de comparer les pratiques entre la Gestalt-thérapie et l’Approche centrée sur la personne.

Nous considérons le modèle médical comme un modèle totalement inapproprié pour traiter des troubles d’ordre psychologique. Le modèle qui a le plus de sens pour nous est un modèle de croissance (growth) ou de développement. En d’autres termes, nous considérons les personnes comme ayant un potentiel de croissance et de développement, potentiel qui peut être libéré au sein d’un climat psychologique adéquat. Nous ne considérons pas les personnes comme malades ou ayant besoin d’un diagnostic, d’une ordonnance et d’une guérison. C’est là une différence fondamentale.”

Carl Rogers