Histoire d'ACP-France

ACP-France a été créé en 1999 par des professionnels de la psychothérapie et de la relation d’aide convaincus de l’urgence de créer un nouveau paradigme sociétal fondé sur l’écoute, l’empathie, le respect d’autrui et le dialogue (liste des fondateurs ci-dessous).

Le statut choisi a été celui d’association loi 1901 sans but lucratif. Concrètement, cela signifie que les bénéfices, lorsqu’il y en a, restent dans l’association et sont réinvestis dans l’amélioration des programmes, la formation continue des intervenants, la réflexion pédagogique, la recherche.

Cela signifie aussi que chaque année, en général au mois de mai, une assemblée générale réunit tous les adhérents, notamment les participants et les facilitateurs, pour un échange d’idées et de propositions.

ACP-France est un organisme de formation officiellement enregistré, référencé sur Datadock, accrédité par la Fédération Française de Psychothérapie (FF2P) et par la European Association of Psychotherapy (EAP), les deux principales instances dans le domaine de la psychothérapie.

L'Approche centrée sur la personne: petit historique

Il faut tout d’abord signaler un fait notable dans le monde de l’Approche centrée sur la personne :à la différence des autres grandes courants de psychothérapie, il n’existe pas d’institut international de l’Approche centrée sur la personne qui serait le garant de l’orthodoxie rogérienne. Carl Rogers s’est toujours opposé à la création d’une école de l’Approche centrée sur la personne. Il avait peur que ses idées soient enfermées dans un dogme immuable. Il préfère présenter ses idées comme des hypothèses et il nous invite à les vérifier en permanence à l’aune des faits. Il n’existe donc pas, ni aux États-Unis ni ailleurs, une école qui serait le représentant officiel de la pensée rogérienne.

Cependant, Rogers a quand même conçu un programme de formation à l’Approche centrée sur la personne, non pas aux États-Unis comme on aurait pu l’imaginer, mais en Europe où il chargea l’un de ses collaborateurs, Chuck Devonshire, de créer le Person-Centred Approach International Institute (PCAII). Cet « Institut International pour l’Approche Centrée sur la Personne », à vocation européenne, a été fondé en 1979 par Carl Rogers lui-même (1902-1987), Chuck Devonshire (1928-1999) et Alberto Zucconi. Une première génération a débuté en 1981. C’est donc le PCAII, domicilié en Suisse, qui a formé les premières générations de rogériens français.

Ce programme d’entrainement (training program) durait trois ans et se déroulait sous forme de séminaires de plusieurs jours en résidentiel. Cela permettait de rassembler des participants venus de toute l’Europe et de tous les coins de France. La formation était essentiellement expérientielle – sous forme de groupe de rencontre – ce qui permettait aux participants, non pas “d’apprendre” l’Approche centrée sur la personne. mais de la vivre à partir de leur expérience du groupe et de la relation à autrui. Le staff était composé de facilitateurs (facilitators) et non pas de formateurs. C’est le principe de l’apprentissage significatif dont parle Rogers dans son livre Liberté pour apprendre.

Et ACP-France dans tout ça ?

En 1998, dix ans après la mort de Carl Rogers, le Person-Centered-Approach International Institute (PCAII) a vécu une scission. Certains membres du staff, et ont décidé de se séparer et, à l’initiative de Marcel Tourrenc, ont créé un nouvel institut; ACP-France a vu le jour le 8 avril 1999. Ses membres fondateurs sont: Marcel Tourrenc, Charlotte Périé, Philippe Barrier, Xavier Haudiquet, Anne Courtois Suffit, Annie Gorce, André Tixier, Monique Marchal, Edith Samouillet.

ACP-France a souhaité resté fidèle au projet de Rogers et a fonctionné durant des années sur le modèle initial. En 2017, ce modèle conçu à la fin des années 70 s’est révélé inadapté à la nouvelle réglementation sur la formation et la psychothérapie, à l’évolution des mentalités et à l’émergence de nouveaux besoins en termes de qualité et d’approche pédagogique. ACP-France, sous l’impulsion du président d’alors, Xavier Haudiquet, a alors amorcé un virage fondamental en mettant en place un nouveau plan de formation plus adapté au contexte actuel et dans la perspective des évolutions futures du champ de la psychothérapie en France et en Europe.

ACP-France organise une formation chaque année. En 2018, elle a démarré la dix-huitième génération.