QU’EST-CE QUE L’APPROCHE CENTRÉE SUR LA PERSONNE ?

 


« L’Approche centrée sur la personne est dans son essence une manière d’être qui s’exprime à travers des attitudes et des comportements créateurs d’un climat propice à l’épanouissement.
Au fond, il s’agit davantage d’une philosophie que d’une simple technique ou d’une simple méthode. »
Carl Rogers


UNE PSYCHOTHÉRAPIE CRÉÉE PAR CARL ROGERS 

L’Approche centrée sur la personne (ou ACP) est une approche de la psychothérapie et de la relation d’aide créée par le psychologue nord-américain Carl Rogers à partir des années 50. D’abord connue sous le terme d’orientation non directive, Rogers l’a ensuite baptisé Psychothérapie centrée sur le client (Client Centered Therapy) puis Approche centrée sur la personne (ACP).

Plus qu’une technique, l’ACP est une philosophie (ou une manière d’être) qui s’appuie sur la tendance naturelle de tout être humain à se réaliser en tant que personne, ce qu’on appelle la tendance actualisante.

Pour une description complète
de l’Approche centrée sur la personne,
consultez l’article rédigé par nos soins
pour 
l’encyclopédie Wikipédia. 

L’HYPOTHÈSE FONDAMENTALE DE CARL ROGERS

Pour Carl Rogers, ce qu’il y a de plus profond au cœur de l’homme est digne de confiance. Et de manière plus précise, il écrit : « Chaque individu a en lui des capacités considérables de se comprendre, de changer l’idée qu’il a de lui-même, ses attitudes et la manière de se conduire ; il peut puiser dans ses ressources pourvu que lui soit assuré un climat fait d’attitudes psychologiques facilitatrices que l’on peut déterminer. »

Ces attitudes qui facilitent le processus de croissance sont:

La compréhension empathique: c’est-à-dire la capacité à entrer dans le monde de l’autre comme s’il s’agissait du sien propre afin de le comprendre.
La congruence: c’est-à-dire la cohérence entre la conscience de soi et ce qui est exprimé.
Le regard positif inconditionnel: c’est-à-dire un regard sur autrui, respectueux et sans jugement, fondé sur la confiance dans son autoréalisation.

AU COEUR DE LA PSYCHOLOGIE HUMANISTE

Chaque école a sa propre définition de la psychothérapie qui dépend de son épistémologie. Pour l’ACP, la psychothérapie est une démarche qui permet d’alléger la souffrance psychique en traitant les troubles et les conflits intérieurs. Elle est aussi un accompagnement psychologique de la personne dans son évolution vers plus de conscience de soi, de croissance et d’actualisation de son potentiel comme être humain. De ce fait, l’ACP favorise et facilite le processus de croissance (growth) à travers une relation constructive et significative entre le praticien et son client.

C’est ainsi que l’ACP est l’école de thérapie la plus représentative du grand courant de la psychologie humaniste, appelée aussi la Troisième force aux côtés de la psychanalyse et du comportementalisme.

Les idées de Carl Rogers ont grandement influencé l’immense champ de la relation d’aide et des métiers d’accompagnement, dans le domaine de la santé, de l’éducation, la pédagogie, la médiation, la psychologie sociale et bien sûr la psychothérapie moderne. On ne peut pas parler de relations humaines sans évoquer Carl Rogers. Pour en savoir plus sur Rogers…

POUR ALLER PLUS LOIN

supervision